Category: urban

‘Misery’Flowing in the wind.

‘Misery’

Flowing in the wind.

‘Fall’Colors of autumn, scent of ash and mildew.

‘Fall’

Colors of autumn, scent of ash and mildew.

‘Floodlight’Still waters run deep.

‘Floodlight’

Still waters run deep.

‘Riverside’Almost Pripyat vibes.

‘Riverside’

Almost Pripyat vibes.

‘Frowst’Random road trip.

‘Frowst’

Random road trip.

Sanatorium de DreuxOn trouve beaucoup d’éléments sur…

Sanatorium de Dreux

On trouve beaucoup d’éléments sur l’historique du lieu sur internet, et également pas mal de photo qui montre comment était la vie dans ce Sanatorium.

Les photos avec les patients sont pour moi les plus marquantes, voire tous ses enfants alignés les uns à coté des autres sur les toits pour essayer de soigner une maladie dont on ne savait rien à l’époque. 

-Domii

Sanatorium de DreuxLe sanatorium est composé de plusieurs…

Sanatorium de Dreux

Le sanatorium est composé de plusieurs bâtiments:

-Le préventorium ouvert le 1er mai 1931. Sa capacité fut portée jusqu’à 300 places en 1939 après la construction d’un lazaret et du pavillon des enfants.

-Le sanatorium « clinique Laennec » ouverte en 1932. Ensemble de trois bâtiments parallèles d’une capacité de 400 lits. Le personnel du sanatorium s’élevait à environ 200.

-Une maison de repos ouverte en 1935. Capacité de 50 lits, qui accueillait des femmes et des jeunes filles. Ce bâtiment fut transformé en centre de cardiologie en 1955.

-Un établissement gériatrique commencé en 1939 mais stoppé à cause de la guerre. Il était destiné à recevoir de vieux couples.

La clinique de Laennec est l’ensemble de bâtiments le plus impressionnant.

On se perd rapidement dans ses dédales de couloirs et de chambres, un vrai labyrinthe, travailler dans ce lieu ne devait pas être facile tous les jours.

— Photo aout 2016 —

-Domii

Sanatorium de DreuxConçu dans les années 1930 à la demande du…

Sanatorium de Dreux

Conçu dans les années 1930 à la demande du maire de la ville, le sanatorium s’étend sur plusieurs dizaines d’hectares.

En 1946, le complexe devint le service tuberculeux de l’hôpital de Dreux. Mais peu de temps après, de nouveaux médicaments anti-tuberculeux firent leur apparition, le complexe devint rapidement obsolète et il fut en partie délaissé au milieu des années 60. Le sanatorium changea en institut médico-pédagogique de 1962 à 1980. Et jusqu’à la fin des années 80 certains pavillons accueillaient des malades incurables, c’était devenu un mouroir.

Depuis le sanatorium dépéri, squatteurs, pilleurs, graffeurs, airsofteurs, urbexeurs ou même chasseurs de fantômes le lieu est sans cesse visité et est voué à une disparition certaine d’ici peu de temps.

— Photo aout 2016 —

-Domii 

Bientôt l’un des spots le plus connu de France dans le monde de…

Bientôt l’un des spots le plus connu de France dans le monde de l’urbex et des investigations paranormal !

-Domii

‘Chess’Guess who’s back?

‘Chess’

Guess who’s back?